Select Page

Lire.cool

Pour développer les stratégies de lecture chez les 8-15 ans, de façon progressive et ludique

Un logiciel
GRATUIT
sur ordi, tablette,
smartphone

avec ou sans
internet

Vous pouvez accéder à l’appli via ce lien:

 

school-up-be.web.app

À l’école, dès 8 ans, on lit pour apprendre.
Que faire alors des élèves qui n’ont pas bien appris à lire ?
Baisser les bras ? Non !

lire.cool
cool lire
Lire.cool est une appli qui permet aux élèves de progresser en lecture en toute autonomie, de manière ludique, en les prenant là où ils sont.

Vue d’ensemble rapide:

Phono

Phono

L’élève améliore
le décodage en prononçant
des phrases.

Fluence

Fluence

L’élève s’entraîne à lire
plus vite pour améliorer
sa compréhension.

Ortho

Ortho

L’élève se constitue un lexique
directement accessible
sans décodage.

Dictées

Dictées

L’élève prépare des dictées :
mieux écrire permet
de mieux lire.

Senso

Senso

L’élève passe par l’image
pour apprendre la syntaxe et
comprendre le sens des phrases.

Reflexo

Reflexo

L’élève lit des textes longs
et apprend les stratégies
explicites de lecture.

Lire.cool est gratuit car financé par un programme de l’Union Européenne avec vos impôts.

Pour toute information générale, merci de contacter Alain Thiry d’Inter’Actif. Son adresse mail est son prénom suivi de son nom (attaché, sans point), arobase, interactif.be.

Pour signaler un bug, merci de contacter John Rizzo, coordinateur technique pour l’Institut Don Bosco par email à “erreur”, suivi d’une arobase, schoolup.be

InterActif
erasmus
FRB
ecole de vesancy
ecole de vesancy
SchoolUp.be
digiwall
digiwall
digiwall

Questions pédagogiques

A quels élèves s’adresse lire.cool ?

Le logiciel vise les élèves de 8 à 15 ans. En fait, il n’y a pas d’age et nous avons gardé une interface sobre pour qu’un adolescent ou un adulte qui apprend ne se sente pas infantilisé. Par exemple, des élèves de 15-18 ans peu alphabétisés ont testé le logiciel avec succès.

Il est utile pour les allophones qui ont mal assimilé les bases de la lecture en français, voire pour corriger leur accent (Phono). Mais ce n’est pas un logiciel d’apprentissage d’une langue étrangère, il suppose que l’utilisateur ait un français oral de base et qu’il n’apprenne pas beaucoup de vocabulaire via lire.cool.

Il n’est pas du tout prévu pour l’entrée en lecture. On n’y apprend pas l’alphabet ni la lecture de syllabes simples ni les diphtongues (ch, in, ou,…) isolés. Pour cela, en livre, voyez la méthode APILI (lecture syllabique), éventuellement précédée pour les petits de la méthode des Alphas (conscience phonologique des lettres). En logiciel, tapez “apprendre à lire” dans Google Play ou Apple Store sur votre smartphone et faites votre choix (probablement payant).

Quelle est la base pédagogique lire.cool ?

Lire.cool fonctionne particulièrement bien dans une pédagogie différenciée alors que le prof a changé de posture.

On y retrouve, par exemple, des aspects de:

  • mastery learning (Bloom) pour la réussite à 80% avant de passer au niveau suivant,
  • la zone proximale de développement (Vygotsky) pour que chacun puisse reprendre à son niveau réel (et pas son niveau administratif),
  • growth mindset (Dweck) pour les messages d’encouragement à l’effort.

Le projet européen School Transformation Lab explique ce changement de posture de manière approfondie.

Quelle est la base didactique de lire.cool ?

La réponse la plus complète à cette question réside dans le livre compagnon de lire.cool, paru chez De Boeck en 2023.

Nous nous sommes, entre autre, inspirés de:

  • la pédagogie en Programmation Neuro Linguistique pour les stratégies d’apprentissages générales,
  • les travaux de Stanislas Dehaene, en particulier les Neurones de la Lecture, pour ce qui est de l’aspect neuroscientifique,
  • les travaux de Jocelyne Giasson sur la compréhension en lecture.

Comment la progression de phono et ortho a-t-elle été établie. Quel mot avant quel autre ?

Pour les activités Ortho (mots à épeler) et Phono (phrases à prononcer), nous avons d’abord trouvé la liste de mots MELS. Elle semblait parfaite: récente, construite avec une université par le gouvernement canadien, basée sur des textes de livres pour enfants, bien référencée, etc. Au bout d’un certain temps, nous avons été déçus par sa progressivité. Comment «aujourd’hui» (complexe) peut-il être en 2e année et «abri» (transparent à lire/écrire) en 3e année ? Lire.cool est basé sur les niveaux et la progressivité. On ne se sentait pas à l’aise avec l’enchaînement MELS. Nous avons alors trouvé que Dubois-Buyse (France) était une échelle orthographique très populaire, mais créée en 1940 puis mise à jour en 1988. La plupart des enseignants utilisent la version de 1940 et les deux contiennent des mots tels que «chantre», qui ne devraient pas avoir leur place dans les 3000 premiers mots à orthographier au XXIe siècle. Nous avons ensuite trouvé des chercheurs qui maintiennent une énorme base de données triée par transparence et par fréquence : Manulex (France). Nous avons également trouvé qu’Eduscol avait une légitimité en France. Finalement, nous sommes partis d’Eduscol et l’avons fusionné avec les mots les plus fréquents de Manulex. Et nous avons tout trié selon la transparence et les lettres progressives. Le tri par transparence des correspondances phonème graphème pour faire un lien entre l’apprentissage de la phonologie et celui de l’orthographe est totalement innovant. À notre connaissance, personne n’a jamais fait cela. D’autre part, les premiers niveaux d’Ortho se concentrent sur les mots courts car beaucoup d’élèves cherchent encore les touches au clavier à ce stade. Pour Phono (O3) nous avons utilisé Anagraph (Jérôme Riou – France) pour déterminer les niveaux de correspondance phonème graphème.

Liste des mots de Phono par niveau:
https://lienmini.fr/51509-annexe1

Questions techniques

Sur quel système puis-je utiliser lire.cool ?

Sur Windows, Mac, iPhone, Androïd. Sur tout PC, Mac, smartphone, tablette et autre appareil doté d’un navigateur récent.

Nous conseillons l’usage de Chrome ou de Safari à cause de la reconnaissance vocale utilisé par lire.cool, mais qui n’est pas proposée par tous les navigateurs. Par exemple, Firefox n’a pas de reconnaissance vocale (donc pas d’activité Phono, sauf en installant Vosk comme expliqué dans la question sur le diagnostic de la voix).

Lire.cool a été conçu pour fonctionner avec internet (et sauvegarde de la progression sur le cloud) et sans internet. Il est donc résilient aux coupures et beaucoup d’écoles en ont. Par contre, les activités nécessitant la reconnaissance vocale pourraient être dégradées en mode hors ligne.

Une autre question ci-dessous traite de l’installation de lire.cool pour un usage hors ligne. Il n’est pas (encore) possible de l’installer directement via le Play Store ni l’App Store.

Lire.cool n’entend pas ma voix ou ne parle pas. Que faire ?

La majorité des problèmes techniques se rapporte à la voix (micro, reconnaissance ou synthèse). Nous avons développé une série d’écrans de diagnostic pour vous aider à identifier la cause de la plupart des problèmes. Nous l’expliquons dans cette vidéo.

Où sont stockées mes données ?

Le prénom, les options et la progression de l’utilisateur sont par défaut enregistrés dans le navigateur, et plus précisément dans IndexedDB. On peut facilement effacer ces données depuis lire.cool, ainsi que les récupérer dans un fichier pour les installer sur une autre machine (mais la synchronisation par internet rend cela désuet).
Cette vidéo explique et montre tout cela.

Puis-je sauver ma progression sur le cloud et utiliser 2 appareils ?

Oui. Comme démontré dans cette vidéo, on peut créer un utilisateur sur les serveurs de lire.cool pour y sauver ses données. Ensuite on peut s’y connecter depuis une autre machine. Par exemple, un élève peut utiliser un ordinateur partagé en classe, et son propre smartphone, et sa tablette à la maison. Le tout est synchronisé automatiquement.

Comment configurer l’appli sur une machine partagée ?

Outre l’astuce des persona google donnée dans la vidéo sur le stockage des données, on peut vouloir déconnecter automatiquement un élève inactif et obliger le suivant à se connecter avant d’utiliser l’application (sinon, il pourrait travailler sur la progression d’un camarade). L’activation d’autres options telles que supprimer le mode blanc, les vidéos d’explication et l’évaluation initiale du niveau sont aussi conseillées comme montré dans cette vidéo.

Un prof peut-il voir la progression de l’ensemble de ses élèves ?

Oui, lire.cool inclut une notion de prof et d’élève. Un prof peut voir les élèves de ses classes. Un élève peut voir ses camarades de classe. Par exemple, un tableau permet de voir quels élèves de la classe ont progressé de niveau ces 7 derniers jours.
L’affiliation à une classe se fait par code secret comme montré dans cette vidéo.

Puis-je installer lire.cool comme une appli ?

Oui. Cela évite de passer par internet pour accéder à l’application. Techniquement, lire.cool est une “Progressive WebApp”. La plupart des navigateurs proposent (icône dans la barre d’adresse) une option pour l’installer, ce qui crée par exemple une icône sur votre smartphone.

Cet article en anglais décrit une procédure pour chaque système d’exploitation (Windows, Androïd, iOS, etc.).

Qui puis-je contacter si je trouve un bug ?

Pour signaler un bug, merci de contacter John Rizzo, coordinateur technique pour l’Institut Don Bosco par email à “erreur”, suivi d’une arobase, schoolup.be.